Top of the Top : L’Impasse




Un des classiques de Brian De Palma, L’impasse raconte l’histoire de Carlito Brigante, gangster repenti qui à sa sortie de prison essaie de se réinsérer et refaire sa vie aux Bahamas avec la femme de sa vie. Mais son passé le rattrape et pourrait lui couter sa vie. Voici les 5 raisons pour lesquelles le récit fonctionne.

 

1. Un hommage aux classiques du film noir

Dès le premier plan Carlito Brigante meurt sous nos yeux. Hommage direct au premier plan de Boulevard du Crépuscule de Billy Wilder. Plus tard, il dirige un club « comme Bogart dans Casablanca » dis-t-il. Tout le film emprunte aux films noirs américains des années 40-50 : anti-héros, leurs codes d’honneurs et fins tragiques. Ce qui lui donne un charme désuet et mélancolique. L’anti-Scarface du même Brian De Palma avec aussi Al Pacino.

 

2. L’objectif du protagoniste est clair et énoncé rapidement

Carlito a un plan clair que le spectateur comprend dès le premier quart d’heure : sortir de prison, mettre de l’argent de côté, reconquérir son ex, éviter de les embrouilles de la rue qui le feront retomber en prison puis, une fois renfloué, partir aux Bahamas.
Cette volonté chez Carlito de contrôler à tout prix son destin apporte un contrepoint parfait au thème de L’Impasse : la fatalité.

 

3. La démonstration réussie d’un thème vieux comme le monde : l’impossibilité de maitriser son destin

On a beau connaitre dès les premières images l’issue de l’histoire, L’Impasse capte l’attention du spectateur en exposant tout de suite le thème – la fatalité – à travers une intrigue simple et diablement efficace : un gangster essaie d’échapper à son destin. Les moments clés des derniers mois de sa vie défilent sous nos yeux. Ils sont décris avec beaucoup de recul par Carlito lui-même en voix-off. Voix-off qui joue un grand rôle dans le développement du thème. D’abord descriptive, elle analyse rétrospectivement les conséquences de chaque acte puis se fait plus rare à mesure que l’on se rapproche de l’issue fatale avant que la scène finale, longue et sans voix-off, nous « ramène » dans le présent. Ces changements de rythme nous font oublier la scène d’intro et espérer une fin différente.

 

4. Les personnages secondaires au service du récit

Les personnages secondaires sont peu nombreux et peu définis, ce qui est normal dans ce genre d’histoire où l’on se concentre sur la destinée d’une personne. Ils ont comme fonction principale de caractériser Carlito (Pachanga, Lalin ou Saso le décrivent comme une légende de la rue) avant de le pousser à révéler son vrai caractère à travers les choix qu’il devra faire à cause d’eux. Il a beau réaffirmer son code d’honneur à ses proches comme son meilleur ami comme David Kleinfeld ou Lalin (être solidaire entre associés), ces codes se révèlent désuets voire fatals face aux nouveaux codes de la rue représentés par Pachanga, Benny Blanco ou les nouveaux gangsters en costard comme David Kleinfeld.   Ce dernier  apparait progressivement comme le véritable antagoniste de l’histoire dans le sens ou ses objectifs s’opposent à ceux de Carlito. Son amie Gail représente enfin son seul espoir d’échapper à la rue.

 

5. Des scènes d’actions fortes qui font avancer le récit

Difficile de rythmer un film avec une voix off. Dans L’Impasse, les scènes d’actions permettent de faire respirer la narration tout en favorisant l’exploration des personnages. Carlito est ainsi vite rattrapé par son passé quand il est obligé de tuer des gangsters qui le menacent dans un bar. Cette scène clé présente 3 avantages dans le récit : elle dévoile au public les instincts de tueur hors-pair qui ont fait la légende de Carlito ; elle rappelle l’issue fatale de l’histoire et comment la rue l’empêchera d’échapper à son destin ; enfin Carlito va récupérer 30 000 dollars qu’il va investir dans un bar.
La scène finale, une longue course poursuite dans le métro, est un modèle d’ironie dramatique : il échappe avec de grandes difficultés à la mort mais est rattrapé par son manque de discernement à la fin.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *