Construire un récit autour d’adversaires atypiques




Dark Vador, Colonel Kurz, Maléfique, Dr No, le Professeur Moriarty, des noms d’adversaires connus de tous et parfois même plus que le héros qui les affrontait. Très fortement caractérisés, ces « méchants » emblématiques sont construits de telle manière que le public identifie bien que l’enjeu de l’intrigue sera pour la protagoniste de les arrêter. Au delà de ces cas très stéréotypés, il existe des cas d’adversaires plus atypiques. Illustration par Damman.

 

Des proches du protagoniste

Le cas typique des histoires romantiques ou deux personnes s’opposent au départ avant d’apprendre à se connaitre et de tomber amoureux.
Exemples : 99% de la filmographie de Sandra Bullock ou Julia Roberts 😉

 

 

Le protagoniste

Ah ces auteurs sournois qui vous font croire pendant toute l’histoire que l’on recherche un meurtrier ou un responsable d’un méfait alors que l’auteur de ce méfait était en fait le protagoniste !
Exemples : Fight Club, L’Échelle de Jacob, Shutter Island,

 

 

L’Environnement

La nature se rebelle et l’Homme doit apprendre à s’adapter… ou fuir. Le pitch parfait d’un récit de catastrophe.
Exemples : Twister, Volcano, Le Jour d’Après,

 

 

L’Homme

Variante allégorique du récit de catastrophe : le protagoniste se retrouve encore dans un monde hors de contrôle mais cette fois en raison des progrès technologiques humains ou de sa cupidité.
Exemples : La Tour Infernale, Poséidon, Titanic, Les Dents de la mer, Ravage (René Barjavel),…

 

 

Le Destin 

Condamné ou malade, le protagoniste doit lutter (souvent en vain) pour survivre.
Exemples : Les Nuits Fauves, La Route, Forrest Gump, Les Derniers jours d’un condamné (Victor Hugo), L’Impasse

 

 

Le Temps

Jack Bauer le sait : son plus grand ennemi c’est le temps qui passe ! Ok ce n’est pas le bon exemple car Jack Bauer a toujours un méchant face à lui. Mais le temps est un facteur qui joue souvent en défaveur d’un protagoniste qui se bat pour atteindre l’objectif qu’il s’est fixé.
Exemples : Benjamin Button, Mission : Impossible, 127 heures, ….

 

 

A vous de jouer

Ces cas d’adversaires sont rares ou spécifiques à des genres. L’adversaire définit le protagoniste, c’est pourquoi il est recommandé de bien les caractériser et les représenter physiquement par une personne.
Est–ce que ce type d’adversaires apparait dans votre histoire ? Si oui comment l’avez-vous traité ?




 

2 thoughts on “Construire un récit autour d’adversaires atypiques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *